Autres entités, organismes et dépendances autonomes et décentralisés

La Charte de l'OEA prévoit des organes, organismes et d'autres entités subsidiaires selon le besoin. Les Organisations spécialisées sont des institutions intergouvernementales qui ont été créées en vertu d'accords multilatéraux, et qui exercent des attributions spécifiques liées à des questions techniques présentant un intérêt commun pour tous les États américains.

Commission Interaméricaine Pour la Réduction des Catastrophes Naturelles
La Commission interaméricaine pour la réduction des catastrophes naturelles (CIRDN) a été créée par l'Assemblée générale par sa résolution AG/RES. 1682 (XXIX-O/99) pour faire face aux problèmes découlant des catastrophes naturelles, et pour remplir les attributions de forum principal de l'Organisation des États Américains (OEA) chargé de l'analyse de ce thème en coordination avec les organisations nationales compétentes.

Revenez au dessus
de la page »

Centre d'études de la justice des Amériques (CEJA)
Le Centre d'études de la justice des Amériques (CEJA) a été créé par l'Assemblée générale en qualité d'entité intergouvernementale dotée d'une autonomie technique et opérationnelle. Sa mission est de faciliter le perfectionnement des ressources humaines, l'échange des informations et d'autres formes de coopération technique et d'appuyer les processus de réforme et de modernisation des systèmes de justice dans la région.

Revenez au dessus
de la page »

Tribunal administratif
Le Tribunal administratif de l'Organisation des États Américains (TADM) a été créé le 22 avril 1971 par la résolution AG/RES. 35 (I-O/71) approuvée à la neuvième séance plénière de l'Assemblée générale. Il a pour attribution de régler les conflits qui pourraient se présenter avec les membres du Secrétariat général de l'OEA en raison de décisions administratives, d'allégations de non respect des conditions établies dans leurs nominations, leurs contrats ou au motif d'infractions aux Normes générales de fonctionnement du Secrétariat général ou aux autres dispositions applicables, y compris celles ayant trait à la Caisse des retraites et pensions du Secrétariat général. Il est composé de six membres et dispose d'un Secrétariat.

Revenez au dessus
de la page »

Fondation panaméricaine de développement
Créée en 1962, la Fondation panaméricaine de développement (FUPAD) est une entité privée, non gouvernementale et à but non lucratif qui mène ses activités en coordination avec l'OEA, en application d'un accord de coopération conclu avec l'Organisation afin d'appuyer les programmes de développement et de secours aux victimes de catastrophes naturelles et de crises humanitaires. Le Secrétaire général est le Président de son Conseil d'administration qui est composé de 25 dirigeants du secteur privé, originaires de tout le Continent américain. Le Président de la Fondation est l'Ambassadeur Alexander F. Watson et son Directeur exécutif est M. John Sanbrailo. Tous les membres du Conseil d'administration le sont à titre bénévole, ils font office de groupe d'appui de l'OEA et versent des contributions en espèces et en nature en faveur des programmes de la Fondation.

La mission de la FUPAD consiste à stimuler le développement intégral chez les plus démunis d'Amérique latine et des Caraïbes afin de «créer un Continent où chacun a sa chance». La réalisation de cet objectif se fait à travers des partenariats innovateurs conclus avec des organisations publiques, privées et à but non lucratif, en appui aux priorités de l'OEA. L'un des objectifs les plus importants de la Fondation est le renforcement de la société civile dans la région et la mobilisation de donations d'entreprises, de personnes solidaires, de groupes civiques, d'institutions et d'organismes internationaux, comme l'USAID, la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement, et d'autres. Elle gère également les contributions d'entités gouvernementales de la région.

Revenez au dessus
de la page »

Commission des vérificateurs extérieurs
Aux termes de la résolution 123 de l'Assemblée générale, adoptée le 14 avril 1973, et de la résolution 124 du Conseil permanent datée du 10 juin 1975, la Commission est l'organe chargé de la vérification externe des comptes du Secrétariat général.

Revenez au dessus
de la page »

Conseil interaméricain de défense
L'Conseil interaméricain de défense (JID) a été créée en 1942 pour étudier et recommander les mesures à adopter pour défendre le Continent américain. Elle est l'organisation militaire multilatérale la plus ancienne au monde. Le 15 mars 2006, la Trente-deuxième Session extraordinaire de l'Assemblée générale de l'OEA a adopté les nouveaux statuts de la JID. Suivant ces statuts, la JID est une entité de l'OEA qui offre des services consultatifs pour l'exécution des programmes de l'OEA, assure la promotion de la paix et de la sécurité dans le Continent américain, encourage la confiance entre les parties grâce à l'établissement de liens de coopération miliaire et renforce les relations entre civils et militaires. En outre, elle supervise le programme universitaire supérieur sur la sécurité et la défense au Collège interaméricain de la défense.

L'Conseil interaméricain de défense (JID), afin de contribuer à la mise en application de la Charte de l'OEA, offre des services consultatifs à l'OEA, assure la promotion de la paix et de la sécurité dans le Continent américain, encourage la confiance entre les parties grâce à l'établissement de liens de coopération militaire et renforce les relations entre les civils et les militaires, supervise le programme universitaire supérieur sur la sécurité et la défense au Collège interaméricain de défense.

Revenez au dessus
de la page »

Cour interaméricaine des droits de l'homme
La Cour interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) est une institution judiciaire autonome de l'OEA. Elle a pour mission d'appliquer et d'interpréter la Convention américaine relative aux droits de l'homme. La Cour exerce une compétence contentieuse et consultative. Elle est composée de sept juges élus à titre personnel par l'Assemblée générale.

Revenez au dessus
de la page »

Bureau de L'inspecteur General
Les activités du Bureau de l'Inspecteur général (OIG) obéissent aux dispositions des Normes générales de fonctionnement du Secrétariat général (SG), du Règlement budgétaire et financier – Chapitre IX - Des services consultatifs, de l'audit et du contrôle fiscal - et à l'Instruction 95-05. Ces dispositions établissent la fonction d'audit interne, en appui au Secrétaire général et aux organes de direction, afin de contrôler l'exécution des responsabilités des différents niveaux administratifs en ce qui concerne les programmes et les ressources du Secrétariat général. La mission de l'OIG est d'assurer une révision systématique des procédures opérationnelles et des transactions financières aussi bien au siège que dans les bureaux hors siège de l'OEA. Le Bureau de l'Inspecteur général doit également vérifier que les politiques, les règlements et les pratiques établis sont compris et exécutés correctement, efficacement et à moindre frais.

Revenez au dessus
de la page »

Commission de sélection des bourses d'etudes universitaires et techniques
La Commission de sélection des bourses d'études universitaires et techniques (CSBEAT) est chargée d'attribuer les bourses d'études du Programme des bourses de l'OEA, conformément à l'ordre juridique de l'Organisation.

Revenez au dessus
de la page »

Commission interaméricaine des télécommunications (CITEL)
La CITEL, établie par l'Assemblée générale en 1994, est une entité dotée d'une autonomie technique qui s'acquitte de ses attributions conformément aux dispositions de la Charte de l'Organisation des États Américains (OEA) et de son statut, et aux mandats de l'Assemblée générale. Sa mission consiste à faciliter et à promouvoir le développement continu des télécommunications dans le Continent américain.

Les innovations technologiques, la numérisation et la convergence des technologies et des services de télécommunication, de radiodiffusion et d'informatique ont modifié profondément la manière dont les êtres humains accèdent aux connaissances et communiquent entre eux. L'importance des télécommunications, y compris des technologies de l'information et de la communication (TIC), pour le développement économique et social de tous les pays et pour donner un accès universel, durable, généralisé et facile à l'information est aujourd´hui reconnue de tous. Toutefois, en dépit de la croissance et de l'expansion considérable des services de télécommunications, y compris des TIC, que connaît la région des Amériques, des écarts persistent et la diminution de la fracture numérique continue à être une priorité.

Revenez au dessus
de la page »

Commission interaméricaine des ports (CIP)
La Commission interaméricaine des ports (CIP) a pour mission de servir de forum interaméricain permanent des États membres de l'Organisation pour le renforcement de la coopération dans le domaine du développement du secteur portuaire, avec la participation et la collaboration actives du secteur privé. Elle a pour objectifs principaux de renforcer le dialogue interaméricain, de former les ressources humaines, d'offrir des services de coopération technique, de faire connaître et de promouvoir les ports du Continent américain.

Revenez au dessus
de la page »

Commission interaméricaine de lutte contre l'abus des drogues (CICAD)
La Commission interaméricaine de lutte contre l'abus des drogues (CICAD) a été créée par l'Assemblée générale, en 1986. Ses fondements sont les principes et les objectifs énoncés dans le Programme d'action interaméricain de Rio de Janeiro contre la consommation, la production et le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1986, ainsi que la Stratégie antidrogues dans le Continent américain de 1996. Conformément au statut de la Commission et à l'Instruction 08-01 Rev. 2, elle dispose d'un Secrétariat exécutif, qui a rang de département.

Le programme de lutte contre les drogues de la CICAD est réparti entre les domaines suivants: la réduction de la demande, le développement de l'éducation et la recherche, la réduction de l'offre et les formes optionnelles de développement, la lutte contre le blanchiment des avoirs, le renforcement des institutions, le Mécanisme d'évaluation multilatéral (MEM) et l'Observatoire interaméricain des drogues.

Revenez au dessus
de la page »

Secrétariat du Comité interaméricain contre le terrorisme (CICTE)
Le Secrétariat du Comité interaméricain contre le terrorisme (CICTE) a été créé par l'Instruction 05-13 Rev. 1. Il est chargé d'appuyer les États membres du CICTE lors de leurs réunions ordinaires et préparatoires, d'offrir une assistance technique et des programmes de formation et de promouvoir la coordination et la coopération entre les États membres et avec les organisations multilatérales et internationales afin de prévenir, combattre et éliminer le terrorisme. Le programme du Secrétariat est réparti entre les sections suivantes : contrôles aux frontières, contrôles financiers, protection des infrastructures critiques, exercices de politique antiterroriste et partenariats avec d'autres organisations multilatérales et internationales.

Revenez au dessus
de la page »